Accueil du blog

Incontinence urinaire : nos 10 conseils pour prévenir son apparition

23/11/2015

M. Deray

Traitements pour l'incontinence

Incontinence urinaire : nos 10 conseils pour prévenir son apparition

Comment prévenir les fuites intempestives ? Découvrez nos 10 conseils pour prévenir et limiter l’apparition des troubles de l’incontinence urinaire. Même si elle touche également les hommes, souvent âgés, cette pathologie majoritairement féminine doit amener les femmes à mettre en œuvre certaines astuces au quotidien. À la clé, une prévention et une amélioration nette des effets néfastes de cette maladie.

Limitez les fuites intempestives avec ces astuces à appliquer au quotidien

L’incontinence urinaire touche les femmes et les hommes de tous âges. Si elle peut survenir pour des raisons physiologiques, on peut également prévenir son arrivée par le biais d’attentions quotidiennes. Certains conseils doivent donc être mis en application pour limiter au mieux toute fuite intempestive. Les femmes en particulier doivent connaître certaines astuces indispensables dans la vie de tous les jours.

Connaître l’incontinence pour mieux la prévenir

L’incontinence urinaire, appelée « fuites urinaires » dans le langage courant, est la perte soudaine et incontrôlée des urines. Ce problème, fréquent, augmente avec l’âge, mais touche femmes et hommes, parfois (très) jeunes. Plusieurs types d’incontinence sont différenciés selon leur mécanisme de survenue :

Présentant des symptômes et des traitements différents, ces divers types de fuites urinaires peuvent cependant être enrayés, mais surtout prévenus par des habitudes de vie à respecter au quotidien.

Prévenir l’incontinence urinaire en 7 points

Pour les hommes comme les femmes, les conseils suivants doivent être mis en application quotidiennement afin de prévenir et de limiter l’incontinence urinaire :

  1. Éviter le surpoids : plus les kilos sont nombreux à peser sur la vessie, plus celle-ci sera sollicitée. Respecter un poids correct est une des solutions les plus évidentes.
  2. Lutter contre la constipation : les efforts répétés de poussée qu’elle entraîne sont néfastes pour le périnée. Pour limiter la constipation, il faut manger suffisamment de fibres (via les fruits et légumes notamment).
  3. Limiter le sport intensif : une pratique trop importante du sport, notamment au niveau de la sangle abdominale, a des répercussions délétères sur le périnée.
  4. Éviter la cigarette : en plus de tous les méfaits connus sur les muscles et les poumons, fumer peut générer une toux chronique, provoquant elle-même des efforts au niveau du périnée.
  5. Éviter les boissons « excitantes » : le café, le thé, les sodas contenant de la caféine… aggravent les envies soudaines d’uriner appelées « urgenteries ». Il faut limiter leur consommation dans la journée.
  6. Limiter son stress au possible : celui-ci favorise les envies impérieuses d’uriner, car, augmentant le rythme cardiaque, il augmente également la quantité d’urine qui arrive dans la vessie. Il a par ailleurs une action sur le système nerveux autonome, qui donne envie d’aller aux toilettes plus souvent.
  7. Surveiller sa médication : les médicaments contre l’hypertension, les antidépresseurs, les médicaments pour soigner le cœur/le rhume, les relaxants musculaires et les somnifères peuvent, selon le cas, causer ou aggraver l’incontinence. Il convient de discuter de leurs effets secondaires avec votre médecin prescripteur.

Les conseils spécifiques à l’incontinence féminine

Outre ces conseils généralistes, 3 astuces sont à connaître par la patientèle féminine :

  1. Soigner sa rééducation périnéale post-accouchement : prescrite par la gynécologue, elle ne doit pas être vécue comme une contrainte, mais comme une manière de tonifier son périnée, fortement sollicité après la grossesse et l’accouchement par voie basse. La rééducation n’est pas douloureuse, même si peu agréable. Dix séances sont remboursées intégralement par la Sécurité sociale.
  2. Renforcer les muscles du plancher pelvien au quotidien : les abdominaux de type « crunch » sont une abomination pour le périnée féminin et il existe de nombreuses techniques de renforcement abdominal ne pesant pas sur le plancher pelvien. Les exercices de Kegel sont à pratiquer régulièrement pour éviter l’apparition des troubles. 
  3. Apprendre à faire pipi correctement : les troubles de la miction des fillettes ne sont pas rares et il convient d’apprendre aux enfants à uriner correctement, c’est-à-dire à vider complètement sa vessie. Pour cela, une petite fille doit être détendue, son périnée relâché et elle ne doit pas forcer. Enfin, elle doit pouvoir aller aux toilettes à sa guise afin de ne pas avoir à se retenir.

Limiter les fuites intempestives chez les hommes

Si elle concerne majoritairement les femmes, l’incontinence urinaire touche une partie de la population masculine, notamment chez les personnes âgées. La prostatite (inflammation de la prostate), l’hypertrophie bénigne de la prostate et le cancer de la prostate peuvent, entre autres, occasionner le début de l’incontinence.

Réseaux Sociaux :

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

sphere-sante.com est un site marchand en ligne agréé Trusted Shops avec label de qualité et la Protection Acheteur.