Accueil du blog

Quels espoirs a la recherche pour vaincre Parkinson ?

13/11/2017

M. Deray

Actualités

Quels espoirs a la recherche pour vaincre Parkinson ?

La maladie de Parkinson atteint surtout les personnes âgées, au-delà de 70 ans. Aujourd’hui, la science est incapable de guérir cette pathologie neurodégénérative, et les médecins ne peuvent qu’en atténuer les symptômes. Les patients tournent leurs espoirs vers la recherche et les nouvelles découvertes, dans l’attente d’un traitement efficace. Découvrez les dernières découvertes scientifiques et les pistes de soin à suivre de près.

Le point sur les dernières avancées de la science pour guérir cette maladie

Parkinson est une maladie neurodégénérative qui touche en France plus de 200 000 personnes. Les efforts de la science pour réussir à guérir les personnes atteintes par cette maladie sont donc colossaux. Les malades et leurs proches se tournent vers la recherche médicale : quelles sont les pistes porteuses d’espoir aujourd’hui ?

Ces informations nécessaires pour mieux comprendre Parkinson

Parkinson est une maladie dégénérative qui apparaît le plus souvent entre 50 et 70 ans. La destruction progressive — et pour l’instant encore inexpliquée — des neurones produisant la dopamine dans le cerveau humain en est à l’origine. La partie du cerveau touchée par cette pathologie correspond à une zone clé de notre motricité. C’est pourquoi les patients atteints de Parkinson contrôlent mal leurs mouvements et sont victimes de tremblements. C’est d’ailleurs souvent le premier symptôme de la maladie. La maladie de Parkinson se manifeste aussi à travers d’autres troubles tels que la perte de l’olfaction, des insomnies et des problèmes de constipation par exemple.

Quels traitements la recherche a-t-elle mis au point contre Parkinson ?

Pour l’instant, il n’existe pas de solution permettant de guérir de Parkinson. Les traitements existants permettent d’améliorer les symptômes les plus invalidants. Levodopa est la plus utilisée pour contrer les troubles moteurs. Les agonistes dopaminergiques sont eux aussi employés, car leur action est très similaire à la dopamine. Il faut souvent augmenter progressivement les doses des traitements pour qu’ils continuent d’être efficaces. L’inconvénient majeur est qu’ils engendrent des effets secondaires importants, dont des dyskinésies.

8 espoirs de la recherche pour un jour vaincre Parkinson

Selon l’association France Parkinson, il y aurait aujourd’hui 9 pistes principales de recherche, qui pourraient, à terme, aboutir à un traitement efficace contre la maladie.

Le chélateur de fer :
La défériprone est une substance qui facilite l’élimination du fer. Or le fer, s’il est en surcharge dans le cerveau, peut entraîner la mort de certaines cellules. Si le traitement s’avérait efficace, il pourrait réduire les troubles moteurs.

La lumière proche infrarouge :
Diffusée dans des zones précises du cerveau, la lumière proche infrarouge pourrait ralentir l’avancée de la maladie.

Les vaccins alpha-synucléine :
La protéine alpha-synucléine semble favoriser le développement de la maladie. Un vaccin est en cours de conception : il permettrait de lutter contre les formes toxiques de cette protéine.

Les facteurs neurotrophiques :
Ce sont des protéines produites par le cerveau qui ralentissent naturellement l’avancée de la maladie. En augmentant leur quantité, il pourrait être possible de ralentir la disparition des neurones dopaminergiques.

La thérapie génique :
Elle pourrait permettre de contrer les effets secondaires indésirables des thérapies médicamenteuses contre Parkinson.

Les cellules souches:
Il s’agirait de transplanter de nouvelles cellules capables de remplacer les neurones détruits par la maladie. Cette piste de la greffe reste encore problématique.

La nicotinothérapie :
Puisqu’il semblerait que les fumeurs sont moins touchés par la maladie de Parkinson, un traitement à base de patchs de nicotine pourrait être envisagé. Il permettrait de réduire les symptômes de la maladie.

La Stimulation Cérébrale Profonde :
Il s’agit d’un implant d’électrodes dans le cerveau. De plus en plus utilisé, il est cependant réservé à certains profils de patients.

Comment l’exercice physique peut soulager les symptômes de la maladie ?

Les scientifiques s’accordent à démontrer que l’exercice physique est primordial pour les patients atteints de Parkinson. Il permet de rendre les neurones moins vulnérables et ralentit la progression de la maladie.

Réseaux Sociaux :

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

sphere-sante.com est un site marchand en ligne agréé Trusted Shops avec label de qualité et la Protection Acheteur.