Déchirure, épisiotomie lors premier accouchement

Déchirure, épisiotomie lors premier accouchement

20/09/2010 à 17:13 par MAREVA

Bonjour,



J'ai eu un très mauvais accouchement, il y a 39 ans, c'est à dire nombreuses déchirures et finalement épisiotomie. A cette époque, c'était une sage-femme qui me suivait et m'avait accouchée. J'ai eu droit à 12 agraphes, sans anesthésie, pendant 10 jours, je ne pouvais ni marcher, ni m'asseoir et lorsque celle ci a retiré ces agraphes et les déposaient dans le haricot, je me suis vraiment demandé à quel endroit on m'avait mis toute cette ferraille !!!



J'ai mis deux mois à me remettre. Je suis allée consulter un gynéco qui m'a fait deux électros coagulation mais ne m'a pas parlé de mon périnée.



Lors de ma deuxième grossesse, je n'ai eu droit qu'à un point mais je sentais toujours un poids à cet endroit là mais j'avais appris à vivre comme ça si ne n'est que je n'ai jamais eu d'orgasmes vaginaux.



En 1997, étant très souvent constipée de toute jeune, je me suis mise à sentir une boule dans le vagin. On m'a fait une coloscopie suivie d'une défécographie et on a décelé une rectocèle de 4,9 mm de diamètre. Je suis sous Forlax depuis cette année là, on m'a appris à faire une manoeuvre en mettant mes doigts dans le vagin et pousser sur cette boule pour évacuer les selles, autrement je restais bouchée !!!



Depuis deux ans, je me suis mise à avoir des fuites urinaires, surtout la nuit, car je rêvais que j'étais sur les toilettes et je commençais à uriner en ayant depuis très jeunes des infections urinaires.



Je me suis décidée à aller consulter un professeur de renom à Lyon. Lui m'a tout expliqué. Mon périnée ne mesure qu'un 1 au lieu de 7 à 8, j'ai une béance vulvaire. N'ayant plus de périnée, donc plus de soutien depuis 39 ans, à la ménopause les choses se sont dégradées !!! Si j'avais su, je me serais rendue plus tôt chez ce professeur.



Pourquoi certains gynéco ne sont pas au courant d'interventions qui se pratiquent pour réparation et pourquoi on nous laisse dans de drôles de situation alors qu'il y a un remède. J'ai commencé à faire de la rééducation périnéale avec une sonde car je n'ai pas de descente de vessie mais une vessie irritable, qui fait ce qu'elle veut !!!



Docteurs, si vous me lisez, pourquoi laissez vous vos patientes dans de piteux états et pourquoi ne les dirigez-vous pas chez des spécialistes.



J'ai tenu à témoigner et à vous expliquer mon cas car je pense que je ne suis pas la seule.



Si vous avez des questions, n'hésitez pas.

Articles d'information relatifs au sujet de cette discussion :

Réseaux sociaux :

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

Le site est certifié HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.