Incontinence et hygiène intime

Le port de protections contre l’incontinence au quotidien exige une hygiène irréprochable. La macération de l’urine et de la matière fécale peut être source d’irritations et d’infections. Il est impératif de se changer toutes les 4 heures et au besoin plus, dans la mesure du possible.

Si l’eau rafraîchit, elle ne lave pas. Un manque d’hygiène peut entraîner des maladies génitales, comme une mycose, une candidose, une cystite, une vulvite et une vaginite chez les femmes. Les symptômes sont assez similaires : démangeaisons, irritations, brûlures, pertes blanches et nauséabondes et douleurs lors des rapports sexuels. Toutefois, un lavage trop fréquent peut également entraîner une inflammation. C’est pourquoi, pour respecter l’hygiène, un produit lavant, spécifique pour la toilette intime est idéal.

Les produits de soin

Dans une couche humide, le développement de la flore microbienne est accéléré. Entre une mauvaise hygiène ou un entretien trop intensif, à quelle fréquence faut-il nettoyer ? Normalement, 2 fois par jour suffisent. Toutefois, si la zone est souillée, il est incontournable de faire une toilette intime. Il existe 3 types de produits nettoyants :

Les personnes ont souvent peur que les mauvaises odeurs persistent en cas de fuites urinaires. Elles adoptent une attitude qui tombe dans un excès d’hygiène, laissant la peau sans protection et en proie aux infections, alors qu’elle est dotée de mécanisme d’auto-défense, pour lutter contre les germes.

Les gestes pour une toilette intime en douceur

Sous la douche ou au cours de la journée, la toilette intime doit se réaliser le plus simplement possible. Elle se fait à la main, en frottant avec une noisette de nettoyant spécifique. Pour sécher la zone, il suffit de tamponner avec une serviette et ne pas frotter.

Il y a beaucoup d’idées reçues en matière de toilette intime. La première est l’usage d’un gel douche classique, qui se révèle trop agressif pour la flore génitale. Parfumé, il est souvent utilisé pour éliminer les odeurs d’urine. Toutefois, ce type de soin peut entraîner un déséquilibre et un risque d’infection.

De plus, oubliez le nettoyage avec un gant de toilette ou une fleur de douche, qui sont de vrais nids à microbes et participent au développement de la flore pathogène.

Les femmes doivent limiter leur toilette intime à la zone vulvaire. En effet, le vagin a sa propre flore qui permet une sorte d’auto-nettoyage. Acide, cette flore est faite de bacille de Döderlein, qui est une bactérie. Sa destruction par un produit peut entraîner la prolifération de champignons et l’apparition d’une infection.

Aller plus loin :


Noter cet article :

Réseaux Sociaux :

Date de dernière mise à jour : 29/12/2014

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

Le site est certifié HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.