Incontinence et maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une inflammation chronique du tube digestif, qui touche des personnes de plus en plus jeunes. Aujourd’hui, on voit les premiers cas chez le jeune enfant, dès 10 ans.

Cette pathologie se caractérise par des douleurs abdominales intenses et des diarrhées, qui peuvent être aiguës. Les phases de crise peuvent durer plusieurs mois. Si la maladie de Crohn touche l’ensemble du système digestif, de la bouche à l’anus, elle se loge dans l’intestin grêle ou le gros intestin, ce qui engendre des troubles de l’incontinence anale.

L’incontinence anale, une conséquence fréquente de la maladie de Crohn

La maladie de Crohn n’a pas une évolution régulière, qui la rend difficile à maîtriser pour les malades. Comment se manifeste cette pathologie ? Il y a des périodes de crises et des phases de rémission. Compliquée à gérer, en périodes de crises, elle entraîne des effets comme :

Malgré un suivi médical, les crises peuvent provoquer des troubles violents, qui nécessitent une hospitalisation : une hémorragie, des vomissements fécaloïdes ou une occlusion intestinale.

L’incontinence anale est fréquente en cas de crises et le port d’une protection est nécessaire. Le change complet avec des protections anatomiques reste la solution la plus protectrice lors d’une crise.

Les lésions anopérinéales

Plus de la moitié des personnes atteintes par la maladie de Crohn ont des lésions anopérinéales, qui se traduisent par l’apparition de fistules, de fissures, d’ulcères ou d’abcès. La répétition des diarrhées est telle qu’elle créer autour de la région anale des plaies. Un traitement local de corticoïdes associé à des antalgiques permet de soigner cette zone.

Le changement de couche doit être régulier. De plus, une hygiène stricte avec des produits respectueux de la peau est indispensable, pour éviter la propagation de microbes et favoriser la cicatrisation.

Toutefois, lorsque les épisodes de crise durent plusieurs mois, les sphincters peuvent être détruits et entraîner un acte chirurgical, appelé la stomie. Le port de protection n’est plus nécessaire. L’intestin est dévié et l’intervention consiste, pour expliquer de manière simpliste, à créer une voie d’évacuation en reliant directement l’intestin à la peau. Une poche de stomie fixée au niveau du ventre permet de recueillir les selles.

Aller plus loin :


Noter cet article :

Réseaux Sociaux :

Date de dernière mise à jour : 29/12/2014

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

Le site est certifié HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.