Déroulement d'une consultation de l'homme

La bonne prise en charge de l’incontinence passe par le dialogue avec son médecin. C’est à partir d’un dialogue simple sur les symptômes et les antécédents que le médecin pourra vous orienter vers la bonne prise en charge. Le diagnostic d’une incontinence repose avant tout sur l’interrogatoire et sur l’examen clinique.

Le dialogue (l'interrogatoire)

La consultation débute par un interrogatoire permettant d’orienter le chirurgien vers une incontinence urinaire par regorgement ou à l’effort. Le moyen le plus simple de différencier les deux est de s’enquérir d’un antécédent de chirurgie prostatique, notamment une prostatectomie pour cancer. En l’absence de chirurgie prostatique, l’interrogatoire s’attachera à rechercher des symptômes évocateurs d’un obstacle à l’écoulement des urines tel un adénome de la prostate. L’urologue vous fera alors préciser si le jet urinaire est fort ou faible, si la miction nécessite un effort de poussée des muscles de l’abdomen, si vous allez uriner souvent en journée, si vous avez l’impression de bien vider votre vessie à chaque miction, et si vous êtes obligé de vous réveiller plusieurs fois la nuit pour aller uriner.
En cas d’antécédents de chirurgie prostatique l’urologue vous fera préciser le délai écoulé depuis l’intervention responsable et si vous avez déjà eu recours à des séances de rééducation.
Dans tous les cas l’importance des fuites sera appréciée sur le nombre de protections quotidiennes utilisées.

toucher rectal diagnostic incontinence

L’examen clinique reposera sur la pratique d’un examen prostatique par voie rectale permettant d’évaluer le volume approximatif de la prostate, la consistance de la prostate et l’absence de récidive de cancer en cas d’antécédents de prostatectomie pour cancer.

 

Au cours de cette consultation, l’urologue vous fera réaliser des examens complémentaires :

  • Une cystoscopie vésicale : cet examen se réalise en ambulatoire et consiste à examiner l’urètre et la vessie par les voies naturelles à l’aide d’un fibroscope muni d’une caméra à son extrémité. Il permettra d’objectiver une obstruction à l’écoulement des urines, tel une sténose de l’urètre ou un adénome de prostate obstructif, d’éliminer une cause vésicale évidente responsable de l’incontinence telle une tumeur ou un corps étranger dans la vessie. Enfin en cas d’antécédent de prostatectomie, la cystoscopie permettra d’apprécier la « qualité » de l’urètre en vue d’un éventuel traitement chirurgical et de s’assurer de l’absence de sténose au niveau de la suture entre l’urètre et la vessie.

 
  • Une débimetrie sera réalisée pour objectiver un syndrome obstructif responsable d’incontinence par regorgement.
     
  • Un bilan urodynamique complet vous sera demandé en cas d'incontinence par urgence mictionnelle. En cas d’antécédent de prostatectomie pour cancer, ce bilan aura pour but de confirmer la defficience du sphincter urinaire strié et d’éliminer tout problème propre à la paroi musculaire vésicale, ce dernier élément étant un pré-requis à une intervention chirurgicale ultérieure.
    Lire l'article sur le bilan urodynamique.

     

Au décours de ces examens, la cause de l’incontinence aura été clairement élucidée. Il sera alors temps d’évoquer avec vous les différentes options thérapeutiques

retour au sommaire

Noter cet article :

Note moyenne: 3.9/5 (17 votes)

Réseaux Sociaux :

Date de dernière mise à jour : 23/02/2015

Cet article ne remplace pas le diagnostic de votre médecin. Si vous souffrez d'incontinence, consultez votre médecin traitant ou un médecin spécialiste urologue ou gynécologue

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

Le site est certifié HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.