Prolapsus ou descentes d'organes

Les descentes d'organes (ou prolapsus) touchent essentiellement les femmes et qui ont pour conséquence l'effondrement des organes logés dans le bassin. Comme nous avons pu vous l'illustrer dans l'anatomie féminine, les organes du bassin sont soutenus par le plancher pelvien. Le prolapsus est la conséquence de l’effondrement des organes logés dans le bassin au travers de la paroi vaginale, résultant d’une altération du système de soutient constitué par le plancher pelvien.

Quels sont les facteurs de risque ?

Comme nous avons pu vous le présenter dans l'article traitant des causes possibles de l'incontinence, le prolapsus féminin trouve ses origines dans :

Comment est-il identifié ?

L’examen gynécologique au spéculum (instrument permettant d'élargir la cavité vaginale) permet de dépister un éventuel trouble de la statique pelvienne responsable d’un prolapsus plus communément appelé descente d’organe. Ce prolapsus peut être au dépens de la vessie et/ou de l’utérus et/ou du rectum. Le dialogue sur les symptômes et les antécédents permettront de diagnostiquer le prolapsus.

Les dessins ci-dessous nous illustrent les différents types de prolapsus précédement cités.

Anatomie normale

L'image de droite nous montre l'anatomie normale du pelvis de la femme

incontinence prolapsus
 

Anatomie normale

L'image de droite nous montre l'anatomie normale du pelvis de la femme

incontinence prolapsus
 
prolapsus incontinence

Cystocèle

Il s'agit de la descente de la vessie dans le vagin. C'est le prolapsus le plus fréquent. Il entraîne essentiellement des troubles urinaires ou des pesanteurs pelviennes.

 

L'hystéroptose

C'est la descente de l'utérus dans le vagin.

prolapsus inontinence
 
prolapsus incontinence urinaire

La rectocèle

C'est la descente du rectum dans le vagin. Ce prolapsus est fréquemment associé aux autres types de prolapsus et notamment à la cystocèle.

 

Dans certains cas, les traitements chirurgicaux de l’incontinence urinaire d’effort sont parfois plus complexes quand s’y associe un prolapsus.  La mise en place seule d’une bandelette sous urétrale ne sera, alors, pas suffisante, et le chirurgien vous proposera alors un traitement visant à corriger l’incontinence urinaire d’effort et le prolapsus.
Le but de ces cures de prolapsus (traitement du prolapsus) est de corriger les dégradations anatomiques en remontant l’organe "  descendu " et en le soutenant dans sa position idéale.
Ce soutènement pourra être réalisé  soit par voie vaginale soit par voie abdominale.

Technique de promontofixation à double bandelette

retour au sommaire

Noter cet article :

Note moyenne: 3.9/5 (46 votes)

Réseaux Sociaux :

Date de dernière mise à jour : 20/02/2015

Cet article ne remplace pas le diagnostic de votre médecin. Si vous souffrez d'incontinence, consultez votre médecin traitant ou un médecin spécialiste urologue ou gynécologue

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

Le site est certifié HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.