Incontinence après prostatectomie - (01/11/2009)

Bonjour,
J'ai 56 ans.
J'ai été opéré de la prostate en septembre 2008. Le diagnostic était de PSA à 5,3 / Foyer d'adénocarcinome Gleason 6 (3 + 3) à gauche l'opération a été effectuée par coelioscocopie Prostatectomie radicale. Notons que le compte rendu opératoire signale une brèche rectale de 3 cm qui a été de suturer par coelioscopie.
J'ai démarré les séances de kiné dès novembre 2008, sur la base de deux séances par semaine. Des premiers progrès sont apparus, toutefois depuis mai 2009, le constat de changement de protection reste nécessaire tous les jours. Pas de problème la nuit. Les pertes sur la journée disons sur 14 heures (entre 08 h du matin à 22 heures) sont estimées à environ 200 à 250 g (résultat du différentiel de pesée des protections à la pose et au changement).
Lors des congés en fin juillet 2009, un grand espoir est apparu, puisque bien qu'étant en randonnée (5 à 7 heures de marche / jour avec sac à dos), sur 10 jours je n'avais pratiquement plus de pertes....Puis le retour, m'a fait constater aussi le retour des fuites. En juillet 2009, mon urologue, lors de la visite de contrôle pronostiquait certainement plus d'amélioration...et donc la nécessité de passer à éventuellement a pose d'un sphinter artificiel....Compte tenu des améliorations pendant les vacances, l'espoir était au rendez - vous....Aujourd'hui depuis une dizaine de jours jefait le constat des évolutions des pertes 'suis plutôt à 300 g ou + par jour....
Suis un peu paumé. Je suis à environ 50 séances de kiné (actuellement une par semaine). Suis donc à 12 mois de l'opération....et souhaite encore persisté la rééduc et l'espoir d'amélioration....
Y a t'il des examens spécialisés, type bilan Urodynamique et autres solutions que la pose dfu sphincter artificiel....Merci de vos éclairages.
Souhaite aussi connaître avantages et inconvénients du sphincter....et aussi les éléments à prendre en compte eu égard à la vie sexuelle.

La réponse du spécialiste

Docteur Benoit Merlet, urologue à l'hôpital Tenon, Paris, service du Pr. Haab

Bonjour,
Le sphincter artificiel(SA) est la technique de référence car il s'agit d'une technique pour laquelle nous avons beaucoup de recul (années 80). Le SA ne modifie pas la vie sexuelle. A votre niveau de fuite la pose d'une bandelette (Advance) est possible s'il s'agit d'une incontinence à l'effort. Il s'agit d'une technique en cours d'évaluation, beaucoup moins lourde que le sphincter mais pour laquelle nous ne connaissons pas encore l'évolution sur la durée.
Concernant la rééducation, il n'y a priori plus necessité de la faire avec un kiné.
Le but des éventuels examens est de s'assurer de l'absence de contractions excessives de votre vessie, un bilan urodynamique peut donc vous être prescit.
Rediscutez de tous ces points avce votre urologue.

Cette réponse ne remplace pas le diagnostic de votre médecin. Consultez votre médecin traitant ou un médecin spécialiste urologue ou gynécologue si vous souffrez d'incontinence.

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

Le site est certifié HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.