Incontinence et maladie de^parkinson - (12/03/2010)

Atteinte d'une maladie de parkinson diagnostiquée en 1995. Opérée en 1997 avec pose d'électrodes bi-pallidales, je souffre actuellement, depuis six mois, d'une petite incontinence d'effort, qui devient gênante pour la vie sociale.

J'aimerais savoir si il y a un lien entre les deux pathologies.


La solution de l'urétropexie type tvt ou tot est-elle envisageable ?

L'examen clinique montre notamment une "bascule de la jonction vésicourétrale, responsable de la vessie pleine lors des efforts de toux des fuites urinaires qui sont arrêtées par la manœuvre de soutènement urétral"

Le bilan urodynamique montre que la vessie de capacité normale est qualifiée de "très sensible à la cystomanométrie ainsi qu'une insuffisance sphinctérienne"

La réponse du spécialiste

Docteur Benoit Merlet, urologue à l'hôpital Tenon, Paris, service du Pr. Haab

Bonjour,
Effectivement vous pouvez avoir une incontinence d'effort comme toute femme sans maladie de Parkinson. Si le bilan ne retrouve comme vous l'indiquez que l'incontinence d'effort, la solution habituelle (TOT ou TVT) est logique. En fonction de l'intensité de vos symptômes il est par contre souhaitable de commencer par la rééducation si vous n'en avez jamais eu.

Cette réponse ne remplace pas le diagnostic de votre médecin. Consultez votre médecin traitant ou un médecin spécialiste urologue ou gynécologue si vous souffrez d'incontinence.

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

Le site est certifié HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.