Accueil du blog

Age et prostate, pourquoi l’incontinence masculine ?

22/08/2016

M. Deray

Traitements pour l'incontinence

Age et prostate, pourquoi l’incontinence masculine ?

Vous êtes un homme de plus de cinquante ans ? Il est probable que vous présentiez des signes d’incontinence ou que vous ayez des difficultés à uriner. Pas de panique ! Il s’agit certainement d’une hypertrophie bénigne de la prostate, un trouble bénin qui concerne deux hommes sur trois de votre âge, déjà diagnostiqué pour plus d’un million de Français. 

Difficultés à uriner passé cinquante ans ? Pas de panique, c’est normal

Passé l’âge de cinquante ans, un grand nombre d’hommes présentent des difficultés liées à l’incontinence masculine : fréquentes envies d’uriner, y compris pendant la nuit, et difficulté à se retenir. Ces phénomènes sans gravité, mais inconfortables sont très fréquemment liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate. Découvrez son rôle clef dans le confort urinaire. 

La taille de votre prostate est directement liée à votre âge ! Découvrez pourquoi

La prostate est une masse glandulaire située entre la vessie, le périnée et le rectum, uniquement présente chez les hommes. Siège de la formation du liquide séminal, elle tient un rôle central dans la reproduction : la prostate se dilate pour accueillir le sperme puis se contracte pour permettre l’éjaculation. 
Le liquide prostatique a plusieurs fonctions : il sert de « vaisseau » au sperme, l’empêche de coaguler et neutralise l’acidité vaginale susceptible de détruire les spermatozoïdes.
De taille réduite pendant l’enfance, la prostate se développe à la puberté, pour atteindre 3 cm de haut et de 2 cm de large à l’âge adulte. Après l’âge de cinquante ans, elle devient progressivement plus grosse, ce qui peut causer certains problèmes, dont l’incontinence.

Vous n’êtes pas seul ! 2 hommes sur 3 sont touchés par l’incontinence masculine

La croissance de la prostate avec l’âge, condition connue sous le nom d’hyperplasie ou hypertrophie bénigne de la prostate, entraîne une augmentation de pression sur la vessie et l’urètre. Ce phénomène purement mécanique est bénin, mais peut entraîner un certain nombre de symptômes :

  • augmentation du nombre de fois où l’homme ressent le besoin d’uriner
  • troubles à commencer et à stopper la miction
  • gouttes retardataires après être allé aux toilettes
  • nécessité à se lever la nuit pour se soulager

L’hypertrophie bénigne de la prostate est une pathologie extrêmement courante : selon la haute autorité de santé, elle toucherait jusqu’à deux hommes sur trois de plus de cinquante ans, avec de grands écarts dans la présence et l’intensité des symptômes. En France, chaque année, plusieurs dizaines de milliers de patients font appel à la chirurgie pour diminuer la taille de leur prostate et réduire leur inconfort.  
À noter que l’hypertrophie bénigne de la prostate n’a pas de corrélation avec le cancer prostatique. Son traitement s’étend de changements dans l’alimentation à la chirurgie, mais n’implique en aucun cas le recours à une chimiothérapie ou à une radiothérapie. 

Traiter l’incontinence : et si on vous prescrivait de la musculation ?

Si vous allez chez le médecin pour lui parler de vos problèmes d’incontinence, il commencera par vous poser des questions sur votre vie quotidienne pour déterminer les facteurs environnementaux liés à votre condition. Un autre examen préliminaire fréquent consiste en un toucher rectal, qui peut-être suivi d’une échographie et de mesures du débit de l’urine. Il convient également de procéder à des analyses d’urine afin d’éliminer la possibilité que l’incontinence soit liée à d’autres pathologies telles que les infections urinaires ou la présence de calculs. 
Une fois ces raisons écartées et en fonction de l’importance de votre inconfort, il est possible qu’on vous recommande un traitement médicamenteux ou des exercices du plancher pelvien. Bonne nouvelle : un grand nombre d’hommes peuvent espérer retrouver une totale maitrise de leur continence à l’issue de traitements adaptés. 

Hypertrophie bénigne de la prostate ? Trois astuces pour réduire vos symptômes 

Trois simples règles de vie peuvent aider à réduire les symptômes liés à l’hypertrophie de la prostate : 
Tout d’abord, une corrélation avec l’obésité ayant été démontrée, il est souvent recommandé de perdre du poids.  
Ensuite, il faut éviter de rester assis trop longtemps, et pratiquer la marche et l’exercice physique autant que possible.
Enfin, songez à réduire votre consommation de boissons (notamment le vin blanc, le champagne, le thé, le café et la bière), en particulier avant le coucher. 

Réseaux Sociaux :

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

sphere-sante.com est un site marchand en ligne agréé Trusted Shops avec label de qualité et la Protection Acheteur.

Sphère-Santé utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience lors de votre visite. En continuant, vous acceptez notre charte d'utilisation des cookies, mise à jour conformément à la RGPD. Sphère-Santé ne transmet aucune de vos données personnelles à des tiers à des fins publicitaires.