Les interrogations les plus fréquentes concernant les changes contre les faiblesses urinaires

La mise en lumière de l’incontinence et des interrogations qu’elle engendre auprès de ceux qui en souffrent a permis un excellent développement technique des protections anatomiques et autres changes contre les faiblesses urinaires. Toutefois, avant de choisir le produit adéquat, quelques questions s’imposent.

 

L’incontinence en question

L’incontinence, qu’elle soit urinaire ou fécale, est une pathologie pouvant survenir à tout âge et ce, peu importe son sexe. S’il est vrai que les femmes sont majoritairement touchées, notamment suite à leurs grossesses, les faiblesses urinaires concernent aussi les hommes. Elles surviendront dès lors chez plus de 10 % des patients masculins de 60 ans et plus et chez 30 % de ceux âgés de 75 ans. La pathologie reste néanmoins taboue chez une grande partie de la patientèle, honteuse de la maladie et allant parfois jusqu’à s’isoler socialement. Bonne nouvelle en revanche, la sensibilisation se développe, et avec elle les produits de protection et de soin : changes complets, protections anatomiques, coquilles pour les hommes… mais également produits complémentaires tels qu’alèses, sous-vêtements PVC et même maillots de bain. Aujourd’hui, l’incontinence est bien présente dans notre société, mais ses effets sont de mieux en mieux contrés.

 

La protection anatomique, la base contre l’incontinence

Face aux désagréments de l’incontinence, les protections anatomiques sont un produit indispensable. Elles ont été conçues et sont proposées par différentes marques, comme Tena, Hartmann, Ontex ID… Afin de s’adapter aux besoins de chacun, ces couches pour adultes sont disponibles en plusieurs tailles, mais surtout avec différents degrés d’absorption. Elles seront choisies en priorité pour une incontinence modérée (le change complet étant plus adapté à une incontinence lourde), et peuvent être insérées dans un sous-vêtement classique. Conçues pour épouser les formes du corps, elles possèdent généralement un voile doux et des barrières antifuites, rendant leur utilisation efficace, pratique et discrète.

 

Trouver une protection anatomique petite, mais absorbante

La protection anatomique, afin de s’adapter à toutes les morphologies, est disponible en plusieurs tailles.

Cette taille dépend en partie de sa capacité d’absorption mais permet à tous les gabarits d’être correctement protégés.

 

Une couche anatomique avec un change complet, utile ?

L’utilisation de la protection anatomique est relativement simple, et celle-ci peut être portée avec des sous-vêtements classiques, même si certains patients préfèreront la coupler à un slip PVC pour limiter tout risque de fuite. Concernant l’utilisation d’une protection anatomique à l’intérieur d’un change complet, nous le déconseillons fortement. La protection anatomique doit s’utiliser seule ou alors avec un slip de maintien uniquement.

 

Adapter la protection anatomique par découpe, possible ?

Il n’est pas conseillé de découper une protection anatomique, dont les diverses épaisseurs pourraient alors ne plus jouer leur rôle. L’offre pléthorique de gabarits et de capacités d’absorption devrait par ailleurs permettre de trouver un produit adapté sans devoir les découper et la adapter à votre anatomie.

Aller plus loin :


Noter cet article :

Réseaux Sociaux :

Date de dernière mise à jour : 02/09/2015

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

Le site est certifié HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.