Accueil du blog

11ème semaine de la continence 2013, Périnée, mode d’emploi

16/04/2013

M. Deray

Actualités

11ème semaine de la continence 2013, Périnée, mode d’emploi

L’AFU a décidé cette année d’aborder le périnée durant la semaine de la continence.

Le périnée est un terme employé au quotidien dans les milieux professionnels où l’on traite l’incontinence et pourtant très peu connu du grand public, même quand les personnes présentent des troubles mictionnels associés à un dysfonctionnement de la fonction du périnée.

Malgré la méconnaissance pour un grand nombre du périnée présent chez l’homme comme chez la femme, sa fonction demeure essentielle dans le maintien de la continence. Ce périnée participe de façon direct à l’autonomie chez la personne et à sa qualité de vie en général. Comme nous avons pu l’aborder l’année dernière durant la semaine de la continence 2012, le périnée joue un rôle essentiel également dans la sexualité.

Ce périnée est une sorte de hamac, de socle, de plancher dont le rôle principal est de soutenir les viscères. C’est pour cette raison que l’on parle souvent de plancher pelvien quand on aborde le thème de l’incontinence et de l’anatomie.

De part sa fonction de soutènement le périnée absorbe et subit des pressions fortes liées au poids des organes dû à la gravité ou encore aux à-coups liés aux exercices physiques et aux mouvements (saut, course, mouvement brusque). Enfin la contraction des abdominaux engendre une pression de l’abdomen et une surpression au niveau du plancher pelvien.

Lorsque le périnée n’est pas endommagé et qu’il dispose sa tonicité originelle, il réagit à chaque pression abdominale en maintenant un équilibre des forces. Le périnée anticipe et compense les surpressions afin d’avoir une bonne statique pelvienne.

Le périnée qui joue un rôle primordial dans la continence peut au fil du temps, subir certains facteurs qui engendreront des déséquilibres et une probabilité importante de développer des incontinences ou prolapsus.

Les facteurs de risques

Il existe des facteurs de risques bien identifiés concernant le périnée et sa détérioration.

  • Chez la femme, les accouchements traumatiques sont des facteurs de risques.
  • Le port répété de charges lourdes, la constipation, les toux chroniques exercent des pressions sur le périnée.
  • L’obésité est également un état durant lequel le périnée est soumis à rude épreuve.
  • Le vieillissement hormonal et l’affaiblissement des muscles et tissus entrainent une perte de soutien des organes.
  • Certains troubles neurologiques liés à certaines pathologies ou tout simplement au vieillissement peuvent affecter le tonus musculaire.
  • Les interventions chirurgicales autours du périnée peuvent engendrer des séquelles plus ou moins durables sur le périnée.

Il est clair que le périnée compte tenu de sa fonction et de sa sollicitation est une entité anatomique susceptible d’affaiblissement.

Il est donc essentiel, et c’est l’objectif de cette semaine de la continence, de bien connaître son périnée afin de mieux le protéger, de l’entretenir et d’éviter les situations à risques et l’affaiblir.

Mieux connaitre son périnée pour mieux l’entretenir

 Souvent le périnée est associé à un muscle, ce qui est un abus de langage car le périnée est une entité anatomique complexe constituée de la façon suivante :

  • 3 plans de muscles qui jouent le rôle de hamac dans le soutènement des organes,
  • Les organes génitaux.

Il est fondamental de connaitre son périnée pour proscrire les habitudes délétères et d’identifier les facteurs de risques afin de les réduire à leur minimum et surtout de consulter son médecin quand celà est nécessaire.

Zoom sur les 3 plans du périnée

Le plan profond

Le plan profond du périnée est une sorte de cloison entre les parois du bassin. Ce plan ou cette cloison dispose de plusieurs orifices permettant le passage du vagin, de l’urètre et du rectum.

Ce plan profond est constitué de 2 muscles :

  • Le muscle ischio-coccygien qui participe au maintien des organes,
  • Le muscle releveur de l’anus qui constitue le plancher pelvien. C’est ce muscle qui absorbe l’ensemble des pressions.

Le plan moyen

Le plan moyen du périnée constitue ce que l’on appelle le diaphragme urogénital.

Ce plan moyen est constitué de 2 muscles :

  • Le sphincter de l’urètre,
  • Le muscle transverse profond du périnée. Ce muscle renforce le plancher pelvien et irrigue en fibres musculaires les sphincters striés de l’urètre et de l’anus. Chez les hommes, ce muscle participe notamment à l’érection.

Le plan superficiel

Le plan superficiel est constitué de 2 muscles chez l’homme et de 3 muscles chez la femme :

  • le muscle transverse superficiel du périnée,
  • le muscle ischiocaverneux dont la fonction est de soutenir les organes pelviens, et participe, chez l’homme, à l’érection,
  • le muscle bulbo-spongieux, chez la femme, le bulbospongieux qui joue un rôle dans l’érection clitoridienne,
  • Le sphincter externe de l’anus dont la fonction est de fermer le canal anal.

Le périnée au fil de la vie : revue des situations à risques

Le périnée au fil de la vie est soumis à des sollicitations et épreuves qui peuvent in fine l’affaiblir. Ainsi les charges lourdes à répétition, certains sports, les grossesses ou le vieillissement contribuent à l’affaiblissement du périnée.

Les femmes sont plus exposées aux situations à risques que les hommes. C’est notamment dû à l’anatomie de leur périnée et aux grossesses.

Grossesse et périnée

Le premier facteur de risques de fuites urinaires est la grossesse chez la femme. En effet, l’augmentation de la taille et du poids de l’utérus, celui du bébé et du liquide amniotique engendre une pression permanente sur le périnée.

D’après les statistiques, près d’une femme sur deux a des fuites urinaires au troisième trimestre de grossesse. Le risque pour le périnée est directement proportionnel au poids du bébé. Pareillement, plus le périmètre crânien est important plus le risque d’affaiblissement du périnée est grand.

Il est impératif de consulter après l’accouchement afin de déterminer si des séances de rééducation post-natale sont nécessaires.  


Trois types de rééducation pourront être prescrits en fonction du besoin.

La rééducation périnéo-sphinctérienne est la rééducation la plus connue et la plus prescrite. L’objectif de cette rééducation est de réduire les douleurs et de renforcer musculairement le périnée. Les professionnels de santé insistent fortement sur la dimension éducative de cette rééducation et la notion de conscience de son périnée ainsi que la mise en place d’une protection de ce dernier dans la vie quotidienne. Cette rééducation permet la diminution  de l’incontinence d’effort. Par ailleurs, le renforcement musculaire du périnée contribue fortement à recouvrer une sexualité satisfaisante.

Le deuxième type de rééducation est la rééducation pelvi-rachidienne. Cette rééducation consiste à éviter les sollicitations des zones lésées en recherchant leur origine.

Le troisième type de rééducation est la rééducation de la sangle abdominale. C’est le médecin qui définira si la sangle abdominale nécessite ou non ce type de rééducation car augmenter la pression abdominale peut entrainer un affaiblissement du périnée. Les kinésithérapeutes sont très vigilants à ne pas augmenter la pression abdominale lors de cette rééducation. Il est souligné qu’il ne faut jamais prendre l’initiative de remuscler seule, après un accouchement, ses abdominaux sans l’aide d’un professionnel de santé.

Conclusion

Durant cette semaine de la continence, l’AFU a insisté sur l’importance de la connaissance de son corps pour mieux appréhender son fonctionnement. L’objectif de l’AFU est de contribuer à rendre les patients acteurs de leur santé et de faire la promotion de certaines pathologies ou handicaps.

L’information sur le périnée, abordée durant cette semaine de la continence  rentre totalement dans ce cadre.

Source : AFU, 11ème semaine nationale de la continence urinaire

Réseaux Sociaux :

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

sphere-sante.com est un site marchand en ligne agréé Trusted Shops avec label de qualité et la Protection Acheteur.