La rééducation périnéale

L'ensemble des textes de la rubrique "rééducation périnéale" a été rédigé par Alain Bourcier, physiothérapeute et spécialiste en rééducation pelvipérinéale.

Lors d’une consultation chez le médecin pour des troubles urinaires, la rééducation périnéale est systématiquement envisagée avant d’opter pour un traitement médicamenteux ou une intervention chirurgicale. Cette pratique permet d’améliorer, voire d’arrêter complètement l’incontinence urinaire, qu’elle soit liée à un effort physique ou à une hyperactivité vésicale. En effet, les muscles pelviens jouent un rôle crucial dans le système urinaire et leur manque de tonus est souvent à l’origine de fuites. La rééducation est généralement prescrite par un médecin et réalisée un kinésithérapeute ou une sage-femme. Les méthodes de rééducation les plus fréquentes sont le biofeedback, l’électrostimulation et la gymnastique périnéale.

Pourquoi faire la rééducation du périnée ?

Pour connaître l’intérêt et les bienfaits de la rééducation périnéale, il faut comprendre le fonctionnement du système urinaire et le rôle du périnée : il soutient les organes génitaux et assure la continence. Lorsque les tissus sont distendus ou que le périnée est endommagé, les conséquences peuvent être particulièrement gênantes pour les patients.

Le principe de la rééducation périnéale

L’objectif de la rééducation périnéale est d’éviter les dysfonctionnements du système urinaire tels que l’incontinence ou la descente d’organes.

Le principe est donc de renforcer et de tonifier les muscles du périnée. Plusieurs techniques de rééducation peuvent être proposées par un médecin. Elles doivent être réalisées par un professionnel de santé pour être assuré d’obtenir de bons résultats. De plus, il est important de ne pas abandonner après quelques séances, mais bien d’ancrer la rééducation dans le temps.

Utilité de la rééducation du périnée

Au-delà de prévenir et de guérir certains troubles tels que l’incontinence urinaire ou la descente d’organes, la rééducation périnéale présente des bienfaits multiples :

De plus, la rééducation s’adapte aux symptômes que ressent chaque patient. Les exercices peuvent ainsi différer pour répondre aux besoins spécifiques d’une personne. En cas d’incontinence par urgence mictionnelle, par exemple, il est important de parvenir à renforcer suffisamment le périnée pour être capable d’exercer une contraction très forte au moment où survient le besoin d’uriner.

Quand commencer la rééducation du périnée ?

Le périnée peut perdre en tonicité naturellement avec le vieillissement des tissus, mais il est aussi souvent endommagé après un accouchement ou à la suite d’une opération de la prostate, par exemple. Cela conduit généralement à des petites fuites urinaires qui alarment le patient et le poussent à consulter. Il faut donc commencer la rééducation dès que le médecin l’a prescrit.

Dans le cas d’une rééducation périnéale après une grossesse, le délai est généralement de 6 semaines entre l’accouchement et le début des séances. La patiente peut néanmoins commencer à travailler en faisant de petites contractions chez elle avant les premières séances, sans pour autant faire trop d’efforts. Il ne faut pas oublier que de légères fuites urinaires après un accouchement sont tout à fait normales.

La rééducation n’a pas seulement un rôle curatif, mais également préventif. Elle peut donc être intéressante à pratiquer pour toute personne qui souhaite dynamiser son périnée ou prévenir les troubles les plus fréquents. Pour ce faire, il est préférable de demander conseil auprès d’un professionnel de santé afin de pratiquer des exercices en autonomie.

Enfin, bien que les femmes soient particulièrement nombreuses à la pratiquer, la rééducation périnéale chez l’homme existe aussi.

Comment faire la rééducation du périnée ?

La rééducation doit se faire avec l’aide d’un professionnel. Il peut notamment s’agir d’un kinésithérapeute, d’un médecin ou d’une sage-femme. C’est également au professionnel que revient le choix de la technique à privilégier pour le patient.

Le biofeedback

Le biofeedback est une technique de rééducation utilisée pour aider les patients à reprendre conscience de leur corps et, plus particulièrement, de leur périnée. Cela est nécessaire, car sans cette prise de conscience, de nombreuses personnes ne parviennent pas à contracter leur périnée, et ont même parfois des réflexes contre-productifs.

Cette méthode de rééducation est la réponse adaptée pour reprendre le contrôle du fonctionnement de la zone périnéale. Grâce à un dispositif intravaginal ou intrarectal qui apporte de nombreuses informations, le patient apprend à contracter et à relâcher les muscles indépendamment les uns des autres. En effet, une contraction du périnée ne doit pas forcément entraîner une pression abdominale ou vésicale.

L’électrostimulation

Il existe deux types d’électrostimulation :

Dans le premier cas, les voies naturelles sont utilisées pour stimuler une contraction musculaire à l’aide de courants électriques. Cette stimulation provoque une réaction des muscles et du sphincter de l’urètre. Les nerfs responsables de la contraction des muscles sont donc grandement sollicités. Il est possible de pratiquer cette électrostimulation à domicile, mais il est préférable de demander l’avis d’un médecin avant d’utiliser cet appareil seul.

En France, la stimulation magnétique extracorporelle est beaucoup moins répandue que la technique de la stimulation électrique avec sondes. Le déroulement d’une séance est radicalement différent : le patient peut rester complètement habillé, aucune sonde n’est utilisée, il doit simplement s’asseoir sur un fauteuil qui comporte un électro-aimant.

Ce fauteuil produit un champ électromagnétique qui stimule les muscles du plancher pelvien. Cette technique est cependant contre-indiquée pour les personnes qui ont :

La gymnastique périnéale

Pour remuscler le périnée, des exercices de gymnastique peuvent être effectués, notamment entre les séances de rééducation réalisées avec un professionnel. L’idéal est de suivre scrupuleusement les conseils prodigués par ce dernier, car il est le plus compétent pour guider le patient dans son travail.

La gymnastique périnéale peut également être envisagée comme simple prévention. Certains exercices sont faciles à réaliser. L’objectif est de se concentrer sur sa respiration : il faut toujours inspirer pendant que le périnée est relâché et expirer en contractant les muscles pelviens. Pour ce faire, il est possible d’alterner plusieurs positions :

retour au sommaire

Noter cet article :

Note moyenne: 4.2/5 (80 votes)

Réseaux Sociaux :

Date de dernière mise à jour : 22/06/2021

Cet article ne remplace pas le diagnostic de votre médecin. Si vous souffrez d'incontinence, consultez votre médecin traitant ou un médecin spécialiste urologue ou gynécologue

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

Le site est certifié HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.

Sphère-Santé est membre de la Silver Alliance

La Silver Alliance est un collectif d'entreprises au service des seniors, spécialisé dans le bien vieillir à domicile.

Sphère-Santé utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience lors de votre visite. En continuant, vous acceptez notre charte d'utilisation des cookies, mise à jour conformément à la RGPD. Sphère-Santé ne transmet aucune de vos données personnelles à des tiers à des fins publicitaires.