Accueil du blog

Cinq aliments à éviter à tout prix en cas de fuites urinaires

02/01/2017

M. Deray

6546 vues

Actualités

Cinq aliments à éviter à tout prix en cas de fuites urinaires

Qu’ils soient irritants pour la vessie ou qu’ils en favorisent l’activité par leurs propriétés diurétiques, certains aliments contribuent aux fuites urinaires. S’il ne s’agit pas, bien entendu, de les bannir en totalité et définitivement, limiter leur consommation peut contribuer à réduire le risque d’incontinence. Découvrez cinq ingrédients à éviter autant que faire se peut pour diminuer vos allers-retours aux toilettes.

Réduisez les risques de fuites urinaires grâce à votre alimentation !

Les fuites urinaires peuvent être réduites en adoptant de simples mesures hygiéno-diététiques. En effet, certains aliments les favorisent. Éviter, ou au moins limiter, la consommation de ces ingrédients permet d’amoindrir l’incontinence.

Éviter les agrumes pour ne pas irriter votre vessie

Les agrumes sont rafraîchissants et pleins de vitamines. Certes. Mais ils sont aussi très acides, une acidité qui irrite la vessie et peut ainsi provoquer des fuites urinaires. Qu’ils soient crus ou sous forme de jus, mieux vaut donc diminuer votre consommation de tomates, d’oranges ou encore de pamplemousses, leur préférant des fruits moins néfastes pour votre vessie.

Débusquer les épices dans les aliments

Tout comme les agrumes, les épices pimentées présentent une action irritante sur la vessie. Elles comptent ainsi parmi les aliments à éviter si vous souhaitez diminuer vos allées et venues aux toilettes. Soyez donc vigilant(e) lorsque vous consommez des plats industriels ou au restaurant afin de maîtriser au maximum votre consommation d’épices.

Éviter le sucre

Le sucre présente un double effet néfaste sur l’incontinence urinaire. En effet, de la même façon que les agrumes et les épices, il s’avère irritant pour la vessie. De surcroît, il favorise l’embonpoint qui favorise lui-même l’augmentation de la pression abdominale sur la vessie. Et si vous en doutiez, oui, le sucre inclut les édulcorants artificiels ainsi que le miel.

Le chocolat, l’ami des fuites urinaires

Mauvaise nouvelle si vous aimez savourer un bon morceau de chocolat. En effet, la fève de cacao est un excitant qui a tendance à stimuler les muscles, augmentant ainsi l’impériosité mictionnelle. Préférez donc le chocolat blanc, moins riche en cacao, aux bienfaits du chocolat noir ou du chocolat au lait.

Éviter les boissons diurétiques

L’alimentation comprend aussi les boissons. En la matière, certaines, par leurs vertus diurétiques ou irritantes, sont, elles aussi à éviter en cas d’incontinence urinaire. La caféine augmente la quantité d’urine produite, ainsi que l’activité musculaire de la vessie. Quant à l’alcool, il diminue de surcroît le contrôle du cerveau sur les muscles. De même, la théine et l’aspartame doivent être limités au maximum. Si ce n’est déjà fait, il est donc temps de revoir à la baisse votre consommation de café, de thé, de soda, de vin blanc, de champagne, de bière et de tisanes.

Les ingrédients à limiter en cas d’incontinence fécale

De la même façon que pour l’incontinence urinaire, l’incontinence fécale peut être réduite par des mesures hygiéno-diététiques. En favorisant le transit intestinal, les fibres contenues dans certains fruits et légumes peuvent devenir problématiques. Ainsi en va-t-il du chou, des poireaux ou encore des figues, framboises et autres groseilles. Mieux vaut alors privilégier ceux riches en pectine telles la carotte, la banane ou la pomme.


Quelques mots sur l'auteur :

Pr. Haab

Cet article a été rédigé en collaboration avec le comité scientifique de Sphère Santé, composé de médecins spécialisés en urologie et en chirurgie.

Le comité scientifique de Sphère-Santé a pour rôle de définir la ligne éditoriale des rubriques L'incontinence" et Les solutions. Les autres rubriques du site sont sous la responsabilité exclusive de Sphère-Santé.


Date de publication : 02/01/2017

Cet article ne remplace pas le diagnostic de votre médecin. Si vous souffrez d'incontinence, consultez votre médecin traitant ou un médecin spécialiste urologue ou gynécologue



Produits à la une

  • Absorption : 3200
  • Quantité par paquet : 20
  • Taille : Medium
  • Tour de taille : 70 - 110 cm
En stock

18.15 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

  • Absorption : 2300
  • Quantité par paquet : 14
  • Taille : Large
  • Tour de taille : 90 - 150 cm
En stock

17.9 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

  • Absorption : 800
  • Quantité par paquet : 16
  • Taille : Taille unique
  • Tour de taille : 0 - 0 cm
En stock

5.5 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

  • Absorption : 510
  • Quantité par paquet : 20
  • Taille : Taille unique
  • Tour de taille : 0 - 0 cm
En stock

7.2 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

  • Absorption : 1300
  • Quantité par paquet : 30
  • Taille : 60 x 90 cm
  • Tour de taille : 60 - 90 cm
En stock

9.9 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

  • Absorption : 900
  • Quantité par paquet : 20
  • Taille : Taille unique
  • Tour de taille : 0 - 0 cm
En stock

5.5 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

Articles sur le même thème

Les risques de dépression et d’incontinence féminine liés à la ménopause

10/08/2015 M. Deray 916 vues

La ménopause est une période de changements majeurs chez la femme, qui peut sombrer dans la dépression. Les troubles physiques et psychologiques peuvent devenir aigus au point d’être insupportables. La chute d’œstrogènes, les hormones féminines, fragilise le muscle pelvien et les fuites urinaires surviennent. Une étude récente démontre que l’incontinence urinaire est un facteur aggravant qui nécessite d’être traité.

Vivre dans un logement adapté : les conseils pour adapter le logement d’un proche

09/05/2023 A. Coutel 582 vues

Dans une société où la population vieillit ; la perte d’autonomie, l’isolement et d’autres
facteurs freinent les personnes à vivre dans un logement adapté à leurs besoins. Ainsi, les
aidants sont souvent confrontés à devoir gérer des situations avec lesquelles ils ne sont pas
forcément familiers. Il peut être dur psychologiquement de prendre des décisions lorsque
que l’on est pas ou peu informé.

Sommes-nous égaux face au risque de l’incontinence

28/12/2022 A. Coutel 945 vues

En 2019, un sondage IFOP, sur un échantillon représentatif, indique que 37 % des Français courent le risque de l’incontinence, dont 9 % sont touchés directement par ce symptôme. Le phénomène n’est donc pas marginal. Pour autant atteint-il les deux sexes de la même façon et au même âge ? Adultes et enfants, sommes-nous égaux devant les fuites urinaires ? 

Sphère Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

sphere-sante.com est un site marchand en ligne agréé Trusted Shops avec label de qualité et la Protection Acheteur.