Accueil du blog

Fuite de selles et absence de gêne, comprendre l’enfant

05/02/2018

M. Deray

Incontinence anale

Fuite de selles et absence de gêne, comprendre l’enfant

Un enfant naît parfois avec des malformations ano-rectales. Ceci entraîne des fuites de selles : elles surviennent, car la sensation d’envie d’aller déféquer est absente. Cette anomalie rend le quotidien difficile pour le jeune qui en souffre. Ces graves troubles de la continence fécale, et parfois l’apparente absence de gêne du jeune malade, déstabilisent les parents.

Enfant et fuite de selles, comment faire face et être aidé  

Il existe des pathologies de l’enfant correspondant à des troubles de l’évacuation des matières fécales. La fuite de selles résulte d’une anomalie du fonctionnement de l’intestin provoquant des problèmes de continence, souvent dus à une imperforation de l’anus. Le symptôme premier est l’absence de perception de la gêne pour l’enfant concerné. Des organismes comme NeuroSphinx entourent les jeunes patients et répondent aux questions des parents.   

Fuite de selles, épauler son enfant qui n’exprime pas sa gêne         

Une malformation du canal anal va perturber la physiologie classique de la défécation. La perception de l’envie d’aller à la selle ainsi que les mécanismes des sphincters pour évacuer les matières ne s’effectuent pas ou de façon anarchique.

Pour les enfants touchés par ce type de maladie ano-rectale (MAR), il est quasiment impossible de maîtriser sa continence fécale. Le trop-plein qui se crée s’évacue alors lors de fuites plus ou moins importantes. 
C’est assez compliqué à vivre au quotidien, certains parmi les plus grands expriment même une honte de devoir justifier leur mauvaise odeur, à l’école par exemple. 

Quant aux parents, souvent épuisés, il est pourtant essentiel pour eux de ne pas penser que l’enfant n’est pas gêné par cette situation. Les médecins s’accordent plutôt à dire que plus qu’un déni, c’est une sorte de résignation qui s’instaure. L’enfant, garçon ou fille s’accommode de cet état de fait : il n’arrive pas à gérer ses selles. 

MAR, 2 pistes essentielles pour accompagner votre enfant        

Le corps médical encourage à valoriser son enfant au moindre progrès face à son anomalie de continence fécale. C’est un moyen pour lui d’accéder à une autonomie plus importante. Les témoignages de jeunes et/ou de parents prouvent que des soins contraignants, mais nécessaires, aboutissent à rendre le jeune malade plus acteur et décideur de sa pathologie. 
Le docteur Crétolle, coordinatrice de la filière NeuroSphinx, conseille d’inviter l’enfant à évacuer ses selles plusieurs fois par jour, après les repas. Cette habitude associée à des lavements favorise la défécation complète et conditionne le corps à vider l’intestin à heures fixes. 
    
D’un autre côté, le suivi psychologique est primordial pour la famille. D’autant que le diagnostic prénatal étant quasiment absent pour ces pathologies, les parents accueillent leur bébé avec désarroi. 
Le jeune souffrant de fuite de selles développe un sentiment de culpabilité, voire de honte, et cela n’est pas acceptable pour son équilibre et son estime de soi. Les parents, impliqués dans la prise en charge psychologique, vont travailler à chercher des stratégies relationnelles, comme se mettre à la place de son enfant pour comprendre son ressenti. 

On sait que l’enfant atteint de malformation ano-rectale vivra avec des séquelles, même avec intervention chirurgicale. Si son contexte familial est apaisé, que son handicap est compris comme quelque chose qu’il ne peut gérer seul, il pourra cohabiter avec la maladie et commencer à préparer sa vie d’adulte avec une propreté socialement acceptable. 
N’hésitez pas à télécharger le livret au sein duquel témoignages de parents et d’enfants atteints pourront vous aider à avancer ; vous pourrez également lire des conseils médicaux et psychologiques pour mieux aménager le quotidien face à la MAR.  

Différenciez une MAR des troubles de l’encoprésie  

L’encoprésie est un trouble de la défécation rencontré chez les enfants de plus de 4 ans. Le plus souvent, elle est attribuée à une mise au pot précoce ou une absence d’accompagnement suffisant lors de l’apprentissage de la propreté. Parfois cependant, elle survient suite à un épisode de constipation extrême, entraînant chez l’enfant un refus d’aller à la selle par peur d’avoir mal. S’ensuivent des fuites incontrôlées, mais non dues à une quelconque malformation. 

Réseaux Sociaux :

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

sphere-sante.com est un site marchand en ligne agréé Trusted Shops avec label de qualité et la Protection Acheteur.

Sphère-Santé utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience lors de votre visite. En continuant, vous acceptez notre charte d'utilisation des cookies, mise à jour conformément à la RGPD. Sphère-Santé ne transmet aucune de vos données personnelles à des tiers à des fins publicitaires.