Accueil du blog

Coronavirus et confinement : soins, services, qu’est-ce qui change?

18/05/2020

M. Deray

Actualités

Coronavirus et confinement : soins, services, qu’est-ce qui change?

L’épidémie de coronavirus met nos sociétés tout entières sous pression. Le système de santé est tout particulièrement sollicité. Des mesures de confinement ont été mises en place dans le but de le soulager. Si les soins les plus importants et urgents continuent d’être assurés, certaines prises en charge chroniques non vitales (par exemple, la kinésithérapie dans l’incontinence) peuvent être reportées.  

L’impact majeur du confinement sur nos vies

L’épidémie actuelle de coronavirus met l’ensemble de la société, et particulièrement le système de santé, à rude épreuve. Le confinement, destiné à ralentir la diffusion du virus, entraîne une reconfiguration de l’accès aux soins et services à la personne habituels. Les personnes souffrant de pathologies chroniques, par exemple d’incontinence, sont particulièrement touchées. Le point sur les alternatives et adaptations possibles.

Confinement et soins urgents : vers qui se tourner ? 

À l’annonce de la mise en place d’un confinement, les différents acteurs du monde de la santé ont rapidement reconfiguré leur système de prise en charge. Dans tous les cas, un mot d’ordre reste plus que jamais d’actualité : celui de privilégier systématiquement les consultations à distance (ou téléconsultations). Afin de freiner l’extension de l’épidémie et la saturation du système de soins, seules les urgences peuvent faire l’objet d’une consultation présentielle sans prise de contact préalable. 

Pour toute urgence, composer le 15 reste la référence. En cas de symptômes évocateurs d’une forme sévère de COVID-19 (oppression thoracique, essoufflement inhabituel à l’effort ou au repos, forte fièvre durable…), contactez immédiatement le 15 et ne vous rendez surtout pas de vous-même chez votre médecin traitant ou aux urgences. Cette préconisation vaut également en cas de suspicion d’accident vasculaire cérébral (AVC). En cas de doute, le gouvernement a mis en ligne un site qui vous permettra d’évaluer votre situation et qui vous aiguillera vers les solutions les plus adaptées.

En cas d’urgence dentaire, il est conseillé de téléphoner sans attendre à votre dentiste. Si les soins non urgents font pour l’instant l’objet de reports systématiques, votre praticien continue cependant d’assurer les urgences. Tous les chirurgiens-dentistes sont tenus d’assurer une permanence téléphonique chaque matin à leur cabinet et de répondre rapidement aux messages laissés sur leur répondeur ou leur boîte mail. Si vous ne parvenez pas à joindre votre praticien habituel ou que vous n’avez pas de dentiste traitant, appelez sans attendre le 09 705 00 205 où l’on vous orientera vers un dentiste de garde. 

Vous avez malencontreusement cassé vos lunettes et en êtes totalement dépendant ? Là aussi, des solutions existent. Un système d’opticiens de garde a été mis en place en cas d’urgence. La liste des opticiens prenant part à ce système est disponible sur le site suivant : Contactez l’opticien de garde de votre secteur et un rendez-vous rapide vous sera donné. 

Quelles possibilités de soins chroniques pendant le confinement ?

En ce qui concerne les soins non urgents, la situation sanitaire a exigé leur réduction au minimum. Les personnes les plus fragiles et celles bénéficiant d’un suivi médical régulier (par exemple les personnes ayant une affection de longue durée) doivent quant à elles pouvoir recevoir leurs soins habituels.

Pour les actes relevant de votre médecin traitant, il suffit de prendre contact à distance avec lui comme vous le faites habituellement. Un créneau de consultation vous sera délivré. En cas de renouvellement d’ordonnance pour un traitement au long cours, votre médecin traitant pourra vous rediriger vers votre pharmacie habituelle. À titre exceptionnel, les pharmaciens ont été autorisés à renouveler la plupart des traitements chroniques.

Concernant la kinésithérapie, la plupart des soins non urgents (c’est notamment le cas de la rééducation uro-gynécologique) sont interrompus. Un certain nombre de soins indispensables pour les patients les plus fragiles (par exemple, ceux souffrant de BPCO, de mucoviscidose ou les patients polyhandicapés) restent cependant assurés, la plupart du temps à domicile. Dans tous les cas, n’hésitez pas à contacter votre kinésithérapeute. Celui-ci vous renseignera plus en détail sur l’évolution de sa pratique, et pourra également vous communiquer des exercices praticables à domicile. Au sujet des soins infirmiers à domicile, la situation est analogue : prenez contact au plus vite avec votre interlocuteur habituel. 

Coronavirus et confinement : comment réorganiser son quotidien

La santé humaine n’est pas le seul domaine concerné par une rupture de la normalité. Celle de nos compagnons chiens, chats et autres animaux de compagnie peut également devenir une source d’inquiétude. L’ordre national des vétérinaires, via deux communiqués, a rapidement pris position dans le sens du maintien des activités des vétérinaires durant le confinement. En accord avec la nécessité de limiter les interactions sociales, et avec les mesures prises en santé humaine, la consultation de votre vétérinaire est elle aussi limitée aux atteintes les plus urgentes. Les activités de vente de médicaments et d’aliments pour animaux se poursuivent elles aussi. Dans tous les cas, il est nécessaire, avant toute visite sur place, de contacter votre vétérinaire à distance. Celui-ci vous confirmera le bien-fondé d’une consultation présentielle, et, le cas échéant vous donnera un rendez-vous.  

Un dernier point d’importance concerne le secteur des services à la personne, et en particulier celui de l’emploi à domicile (auxiliaires de vie, assistants ménagers, etc.) 
Si vous-même, d’autres occupants de votre foyer ou la personne que vous employez font partie des personnes à risque de forme sévère de COVID-19, toutes les visites non essentielles à votre domicile devront être évitées. Si vous-même ou un de vos proches est atteint par cette infection, vous êtes légalement tenu de renoncer aux services à domicile non médicaux pour ne pas risquer de contaminer votre employé. Dans tous ces cas de figure, des dispositifs d’aide aux travailleurs à domicile ont été mis en place par le gouvernement. 

Prendre soin de votre santé en temps d’épidémie

En cette période de confinement, les recommandations habituelles en matière de santé restent plus que jamais d’actualité : essayez de conserver une activité physique régulière et de manger varié et en adéquation avec vos dépenses physiques. 
Songez également à bien respecter les mesures d’hygiène et de distanciation sociale préconisées par les experts. 
Enfin, le gouvernement français recommande officiellement d’éviter toute prise évitable d’anti-inflammatoires, qui pourraient aggraver le risque de souffrir d’une forme sévère de COVID-19, et de ne pas dépasser la dose maximale journalière de 3 g de paracétamol, afin d’éviter tout effet secondaire sérieux. En cas de doute, contactez rapidement votre médecin traitant.

Réseaux Sociaux :

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

sphere-sante.com est un site marchand en ligne agréé Trusted Shops avec label de qualité et la Protection Acheteur.

Sphère-Santé est membre de la Silver Alliance

La Silver Alliance est un collectif d'entreprises au service des seniors, spécialisé dans le bien vieillir à domicile.

Sphère-Santé utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience lors de votre visite. En continuant, vous acceptez notre charte d'utilisation des cookies, mise à jour conformément à la RGPD. Sphère-Santé ne transmet aucune de vos données personnelles à des tiers à des fins publicitaires.