Accueil du blog

Incontinence anale : l’importance des fibres

21/10/2019

M. Deray

Incontinence anale

Incontinence anale : l’importance des fibres

L’incontinence anale est un mal souvent tabou que beaucoup de Français ont encore honte à exprimer. Aujourd’hui ils sont pourtant estimés à un million à en souffrir. Si de nombreuses solutions et autres traitements existent, une étude américaine révèle l’importance d’une alimentation composée de produits riches en fibre afin de limiter les risques de perte de selles incontrôlées.

Comment limiter les pertes de selles grâce à son alimentation !

Les causes d’une incontinence anale peuvent être nombreuses. En France, on estime à un million le nombre de personnes souffrant de cette forme d’incontinence. Pourtant, selon une récente étude américaine, la simple importance de la présence de fibres dans son alimentation pourrait jouer un rôle primordial afin de limiter les risques de perte de selles.

Les possibles causes d’incontinence anale

L’incontinence anale est le plus généralement liée à une insuffisance de la fonction de l’anus. Le sphincter anal ne se contracte pas correctement, ce qui provoque des fuites de selles non contrôlées.  

Contrairement aux idées reçues, l’incontinence anale n’est pas un problème réservé seulement aux personnes âgées. 5 % des plus de 18 ans sont concernés !

Ce sujet restant assez tabou et créateur de gêne chez les patients (qui n’osent pas toujours en parler), évaluer clairement la proportion de Français concernés est difficile.

On estime toutefois que les femmes (13 %) sont légèrement plus touchées que les hommes (9 %). Cette différence pourrait s’expliquer par la ménopause et les accouchements qui sont quelques-uns des facteurs encourageant l’incontinence. 

De nombreuses autres causes peuvent être à l’origine de ces troubles, telles que :

  • Certaines pathologies neurologiques (accidents vasculaires cérébraux, diabète, sclérose en plaques...)
  • Manque de consistance des selles : côlon irritable, entérite radique, abus de laxatifs…
  • Une déchirure du sphincter suite à une chirurgie du rectum ou à un accouchement (par déchirure spontanée ou par épisiotomie)
  • La constipation chronique
  • Certains traitements médicamenteux

Plusieurs solutions et traitements existent afin de répondre efficacement aux symptômes de l’incontinence anale, mais un simple rééquilibrage de l’alimentation peut permettre de se prémunir contre ces troubles.

Consommer des fibres réduit les risques

Qu’elles soient trop liquides (diarrhées) ou, au contraire, trop solides (constipation), la consistance des selles joue un rôle important dans le phénomène d’incontinence anale.

Une alimentation riche en fibre apporte ainsi aux selles une consistance normale, ce qui facilite le transit intestinal et le travail des sphincters. 

Selon une étude menée aux États-Unis auprès de 60 000 femmes victimes d’incontinence anale, une consommation moyenne de 25 grammes de fibres par jour permettrait de réduire de 18 % le risque d’incontinence, par rapport aux personnes qui n’en consomment pas plus de 13 grammes par jour. 

D’après cette étude la source des fibres ne semble pas jouer de rôle significatif sur le risque d’incontinence, ce qui en facilite la consommation quotidienne. 

Les fibres se retrouvent essentiellement dans le règne végétal, dans des aliments comme :

  • Les fruits et légumes (entre 2 et 7 g de fibres pour 100 g)
  • Les fruits secs tels que les pruneaux, abricots, figues (entre 7 et 13 g pour 100 g)
  • Les légumes secs (entre 15 et 25 g pour 100 g)

Les habitudes alimentaires jouent un rôle primordial dans la prévention de l’incontinence anale modérée, et l’importance de la consommation de fibres en est accrue. 

Le biofeedback permet aussi de limiter les pertes

La rééducation anale est une des premières solutions envisagées afin de traiter l’incontinence anale. La technique dite du « biofeedback » est simple et non douloureuse et vise à retrouver des sensations et remuscler les sphincters de l’anus. 

En fonction de ce qui provoque l’incontinence, adapter la méthode utilisée sera nécessaire :

  • Soit par de l’électrostimulation qui permettra de travailler la force de contraction du sphincter
  • Soit par l’insertion d’un ballonnet intra-rectal qui sera progressivement gonflé afin d’augmenter l’élasticité du rectum.

Cette méthode est efficace si elle est bien suivie, et permet, dans certains cas, d’éviter une opération.

Réseaux Sociaux :

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

sphere-sante.com est un site marchand en ligne agréé Trusted Shops avec label de qualité et la Protection Acheteur.

Sphère-Santé utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience lors de votre visite. En continuant, vous acceptez notre charte d'utilisation des cookies, mise à jour conformément à la RGPD. Sphère-Santé ne transmet aucune de vos données personnelles à des tiers à des fins publicitaires.