Accueil du blog

Les somnifères après 65 ans, une bonne idée?

18/02/2019

M. Deray

496 vues

Actualités

Les somnifères après 65 ans, une bonne idée?

En France, 3,5 millions de personnes de plus de 65 ans consommeraient chroniquement des somnifèrespour lutter contre l’insomnie. Or si recourir temporairement à des hypnosédatifspeut être une bonne idée, les prendre à long terme s’avère particulièrement dangereux pour la santédes seniors. 

Connaissez-vous tous les effets secondaires des somnifères ?

L’idée d’être dépendant aux somnifères inquiète souvent peu les seniors. Après tout, cet effet secondaire leur semble préférable aux nuits perturbées. Malheureusement, les plus de 65 ans méconnaissent les autres répercussions potentielles des hypnosédatifs sur leur santé parfois fragilisée. 

Êtes-vous sûr d’avoir besoin de somnifères ?

Après 65 ans, 7 à 8 heures suffisent à l’organisme pour se reposer. Néanmoins, la qualité du sommeil évolue. Les nuits sont plus courtes, l’endormissement plus long, les réveils nocturnes plus fréquents, le sommeil moins profond et moins réparateur. L’horloge biologique elle-même a tendance à se modifier : le coucher se fait souvent plus tôt, entraînant un réveil également plus précoce. 

Mais seuls 10 à 20 % de seniors souffrent réellement d’insomnie (troubles du sommeil se manifestant plus de 3 fois par semaine, et sur une période d’au moins 3 mois). Et seuls ces cas finalement relativement rares devraient être traités par somnifères, ponctuellement et sur une courte durée. En aucun cas, la prise de médicaments ne doit devenir chronique. 

Identifiez l’origine des troubles du sommeil après 65 ans

De nombreux seniors se plaignent de troubles du sommeil, mais leur origine diffère souvent. Or la première étape de leur prise en charge consiste à identifier les causes réelles de ces nuits perturbées :

  • Certains seniors subissent l’effet secondaire de médicaments prescrits pour d’autres pathologies (stimulants, antidépresseurs, corticoïdes, antiasthmatiques, certains bêtabloquants…)
  • Certains troubles du sommeil résultent d’une autre pathologie : apnées du sommeil, insuffisance cardiaque ou respiratoire, syndrome des jambes sans repos…
  • Lorsque les causes physiologiques sont écartées, la piste psychologique doit être envisagée - déprime, dépression, angoisse… - et traitée comme telle.

Voici quels sont les effets secondaires potentiels des somnifères 

Outre la dépendance, c’est l’efficacité même du traitement qui pose problème. Les somnifères ne sont conseillés que pour aider les patients lors d’une phase aiguë de troubles. Après 4 semaines, le corps s’habitue à l’action des benzodiazépines ou des antihistaminiques, 2 familles de « somnifères » couramment prescrits. Leurs effets diminuent, et l’augmentation des doses n’y change rien. Il n’y a plus qu’une aggravation des effets secondaires.

Or les seniors sont les plus vulnérables, notamment parce que leur organisme élimine plus lentement les substances actives des somnifères. Les propriétés recherchées – anxiolytiques, sédatives, amnésiantes, myorelaxantes (détente musculaire)… – se transforment en effets secondaires particulièrement dangereux : somnolences diurnes, difficultés d’attention, problèmes de mémorisation, états confusionnels, troubles cognitifs, risques de chute accrus. De récentes études mettent aussi en évidence le lien entre somnifères et démence.
Dans de rares cas, les benzodiazépines agissent sur le comportement et l’humeur des personnes, suscitant une nervosité accrue ou des épisodes de somnambulisme, des accès de colère, parfois violents, des idées délirantes... Si ces effets secondaires restent rares, ils concernent les somnifères les plus couramment utilisés.

Seniors, retrouvez un sommeil apaisé sans médicaments

Quelques recommandations simples suffisent parfois à lutter contre des troubles du sommeil : des habitudes de vie régulières et saines, une activité physique quotidienne et des rituels de sommeil sans excitant. Et pourquoi pas, la pratique de thérapies non médicamenteuses : relaxation, yoga, sophrologie, méditation….


Quelques mots sur l'auteur :

Pr. Haab

Cet article a été rédigé en collaboration avec le comité scientifique de Sphère Santé, composé de médecins spécialisés en urologie et en chirurgie.

Le comité scientifique de Sphère-Santé a pour rôle de définir la ligne éditoriale des rubriques L'incontinence" et Les solutions. Les autres rubriques du site sont sous la responsabilité exclusive de Sphère-Santé.


Date de publication : 18/02/2019

Cet article ne remplace pas le diagnostic de votre médecin. Si vous souffrez d'incontinence, consultez votre médecin traitant ou un médecin spécialiste urologue ou gynécologue



Produits à la une

  • Absorption : 3200
  • Quantité par paquet : 20
  • Taille : Medium
  • Tour de taille : 70 - 110 cm
En stock

18.15 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

  • Absorption : 2300
  • Quantité par paquet : 14
  • Taille : Large
  • Tour de taille : 90 - 150 cm
En stock

17.9 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

  • Absorption : 800
  • Quantité par paquet : 16
  • Taille : Taille unique
  • Tour de taille : 0 - 0 cm
En stock

5.5 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

  • Absorption : 510
  • Quantité par paquet : 20
  • Taille : Taille unique
  • Tour de taille : 0 - 0 cm
En stock

7.2 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

  • Absorption : 1300
  • Quantité par paquet : 30
  • Taille : 60 x 90 cm
  • Tour de taille : 60 - 90 cm
En stock

9.9 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

  • Absorption : 900
  • Quantité par paquet : 20
  • Taille : Taille unique
  • Tour de taille : 0 - 0 cm
En stock

5.5 € TTC

Prix par paquet

AJOUTER AU PANIER

Articles sur le même thème

Quel est le lien entre troubles urinaires et endométriose

28/12/2022 A. Coutel 6368 vues

L’endométriose est une maladie gynécologique dont les symptômes peuvent se manifester de nombreuses manières. Ce problème de santé s’amplifie à l’approche des menstruations, et pendant les règles vous pouvez faire face à certaines manifestations urinaires. Quel est le lien entre ces troubles urinaires et cette affection ? Que se passe-t-il dans le corps ? Et faut-il consulter un spécialiste ?

Le tabou de l’incontinence : comment et à qui parler

29/05/2023 A. Coutel 714 vues

En 2023, le tabou de l’incontinence demeure encore d’actualité. Comment imaginer que parler soit aussi difficile malgré la médiatisation de ce symptôme ? Pourquoi une honte tenace et mortifère retarde-t-elle le traitement de votre incontinence ? Pourtant, vous taire signifie le repli sur soi, la perte de chance d’un traitement rapide et de l’occasion d’intégrer un groupe de paroles salvateur.

Qu’est-ce que la dysurie et quelles solutions adopter?

16/05/2022 A. Coutel 11880 vues

Vous rencontrez des difficultés pour uriner, votre vessie ne se vide jamais complètement ? Votre miction est saccadée et son débit est lent ? Peut-être souffrez-vous de dysurie. Ce trouble urinaire ne doit pas être pris à la légère : il peut être responsable de désordres plus graves pour votre santé. Dysurie : causes, traitement et solutions dans l’article suivant.

Sphère Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

sphere-sante.com est un site marchand en ligne agréé Trusted Shops avec label de qualité et la Protection Acheteur.