Les autres palliatifs

Le sondage à demeure

La technique du sondage à demeure consiste à mettre dans la vessie un petit tuyau, relié à une poche à urine, par le canal de l’urètre (ou méat urétral) de manière continue et prolongée.
C’est une technique invalidante, pouvant parfois se compliquer d’infections urinaires compte tenu de l’introduction d’un corps étranger à l’intérieur de la vessie. Elle est parfois utilisée chez les personnes âgées mais elle doit cependant être évitée au maximum.

incontinence sondage femme
 

L’auto sondage intermittent

Cette technique est effectuée par le patient qui introduit lui-même une sonde urinaire. La sonde est laissée en place uniquement pendant la vidange complète de la vessie, puis retirée. Cette technique est répétée plusieurs fois par jour, environs toutes les 4 à 6 heures.
Des précautions d’hygiène sont indispensables pour éviter toute infection.
L’auto-sondage  est utilisé en cas de mauvaise vidange de la vessie. Cette technique est pratiquée essentiellement dans les vessies neurogènes (comme dans la sclérose en plaque, les paraplégies, spina bifida…) pour éviter la stagnation d’urine.

Les systèmes collecteurs

Les systèmes collecteurs  sont utilisés dans les incontinences par insuffisance sphinctérienne majeure en cas d’échec des autres traitements. Ces systèmes collecteurs permettent de recueillir l’urine à la sortie du méat urétral. Ces collecteurs peuvent rester en place toute la journée.

incontinence système collecteur

Etui pénien

L’étui pénien est un fourreau en latex (ressemblant à un préservatif troué), recouvrant la verge et relié à une poche collectrice d’urine par un tuyau.

Collecteur d’urine

Les collecteurs d’urines sont des poches recouvrant le méat urinaire de l’homme ou de la femme. Ils sont fixés à la peau par un système adhésif. Ces collecteurs sont reliés à une poche à urine par un tuyau.

 

Les pessaires

Les pessaires sont des anneaux en latex, placés dans le vagin, pour maintenir l’utérus. Ils peuvent ainsi corriger un prolapsus de l’utérus, responsable dans certain cas d’incontinence d’effort.

retour au sommaire

Noter cet article :

Note moyenne: 4.5/5 (2 votes)

Réseaux Sociaux :

Date de dernière mise à jour : 20/02/2015

Cet article ne remplace pas le diagnostic de votre médecin. Si vous souffrez d'incontinence, consultez votre médecin traitant ou un médecin spécialiste urologue ou gynécologue

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre au quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

Le site est certifié HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.