Spécialiste des troubles urinaires

Incontinence et vie amoureuse

Ces dernières années, les professionnelles de santé ont relevé une augmentation de consultations en rapport avec la sexualité et l’incontinence. La culpabilité et l’incompréhension poussent certaines femmes à venir chercher une solution auprès de leur médecin.

Quelles sont les causes de l’incontinence durant les rapports amoureux ?

Comme nous avons pu le décrire dans les articles traitant de l’incontinence d’effort, la pression urétrale joue un rôle majeur dans le mécanisme de l’incontinence à l’effort. Ainsi, lors de l’acte amoureux, un mouvement ou un effort (pénétration ou changement de position) peut être à l’origine des pertes urinaires. L’incontinence d’effort due à la fragilisation du périnée et/ou du sphincter peut être l’une des causes de l’incontinence lors des rapports sexuels.

L’incontinence par instabilité vésicale (ou hyperactivité vésicale) engendre des contractions anarchiques du muscle de la vessie (ou détrusor) entrainant les fuites urinaires sans aucun effort particulier. Dans le cadre des relations sexuelles, l’émotion peut être un facteur déclenchant de ces contractions et donc des fuites urinaires.

Enfin, il existe un phénomène peu fréquent que l’on appelle « les fuites à l’orgasme ». Ces fuites urinaires ont lieu comme la dénomination l’indique durant l’orgasme. Il s’agit d’un paroxysme émotionnel comme le fou rire, le trac ou encore la peur qui entraine une diminution du contrôle du cerveau sur la vessie et les sphincters.

Quel est l’impact social ?

 

Interview réalisée à Compiègne grâce au docteur Franck Moulinier, chirurgien urologue.

Les différents entretiens que nous avons pu avoir sur ce sujet nous montre à quel point la honte prédomine parmi les sentiments des femmes victimes d’incontinence durant un rapport amoureux. Ainsi, les sensations développées se mêlent entre l’impression d’être salie, de sentir mauvais, de n’être plus désirable…

La perte de contrôle de son corps engendre une incompréhension et un désarroi. L’accompagnement psychologique voire même sexologique a une importance indéniable dans l’appréhension de la situation et le cheminement des femmes prises en charge.

Encore aujourd’hui, l’incontinence est souvent associée au vieillissement ce qui intensifie le sentiment de honte ainsi que la perte de féminité chez les femmes victimes d’incontinence.

La première solution est d’en parler, d’en discuter avec votre entourage, avec les associations dont l’objectif est de vous aider. Le repli sur soi engendré par la peur du « regard des autres » ne doit pas être une fatalité et doit être surmonté par le dialogue.

Les solutions

Il est possible de réduire les accidents durant l’acte amoureux en prenant soin de :

Ainsi, le dialogue est une première étape dans la prise en charge de l’incontinence et sa « gestion » au quotidien. Un dialogue simple sur ses sentiments, ses peurs, ses craintes permettra de se libérer et de surmonter cette incontinence en attendant d’être traitée.

retour au sommaire

Noter cet article :

Note moyenne: 4.2/5 (12 votes)

Réseaux Sociaux :

Date de dernière mise à jour : 23/02/2015

Cet article ne remplace pas le diagnostic de votre médecin. Si vous souffrez d'incontinence, consultez votre médecin traitant ou un médecin spécialiste urologue ou gynécologue

Sphère-Santé est le site N°1 pour l'incontinence et les fuites urinaires.

Notre philosophie est de vous apporter à la fois une information exhaustive sur les causes et les traitements de cette pathologie touchant 5 millions de personnes en France, ainsi qu'une gamme de produits absorbants pour vivre aux quotidien avec les fuites urinaires et retrouver ainsi toute votre autonomie.

Le site est certifié HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.