Incontinence - Sphère-Santé

Incontinence - Fuite urinaire

    Mon compte       Contact  
  Incontinence et fuites urinaires
  Informations médicales  
 
incontinence puce rouge
 
 
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
 
 
 
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
 
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
 
     

  Questions aux médecins  
   
     

  Incontinence : le forum  
   
     

  Le comité scientifique  
   
     

  Divers  
   
   
     

Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON

Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Le site est certifiée HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.

 


 

 
 
 
   
incontinence par impériosté chez la femme

Incontinence par impériosité (ou hyperactivité vésicale)

 

Elle est caractérisée par une fuite involontaire d’urine, accompagnée ou immédiatement précédée d’un besoin urgent et irrépressible d’uriner aboutissant à une miction ne pouvant être différée et retenue.

Ces fuites sont la conséquence de contractions anormales de la vessie pendant le remplissage de la vessie. Ces contractions surviennent alors que la vessie est peu remplie. Le sphincter urétral reste correctement fermé, mais la pression dans la vessie devient supérieure à la pression du sphincter urétral. Le verrou du sphincter urétral est donc forcé et l'urine peut sortir vers l'urètre et l'orifice urinaire.

Ainsi, une fuite d'urine se produit en dehors de toute miction consciente et volontaire.

Elle s’associe fréquemment à une augmentation anormale du nombre de mictions en journée et/ou nocturne.

L’interrogatoire retrouve souvent des stimuli identifiables (clé dans la porte, mains sous l’eau froide …)

La contraction de la vessie est sous la dépendance de récepteurs, dénommés récepteurs muscariniques, contenus dans le muscle de la paroi vésicale.
La contraction du muscle vésical se produit lorsqu’une molécule dénommée acétylcholine, libérée par des neurones, et transmise à la vessie via le nerf parasympathique, se fixe au niveau des récepteurs muscariniques.
C'est donc ce mécanisme qui engendre la contraction du muscle de la vessie et les mictions.

 

Chez une personne ne souffrant pas d'incontinence, la molécule acétylcholine, est libérée de façon consciente lorsque l'envie d'uriner se fait ressentir ce qui entraine une contraction normale de la vessie.
Chez une personne souffrant d'incontinence par impériosité, la molécule acétylcholine est libérée par le cerveau sans contrôle conscient et volontaire de la personne ce qui entraine des fuites urinaires non controllées.

> Cliquez-ici pour revenir à la liste des types d'incontince chez la femme

> Cliquez-ici pour découvrir les causes de l'incontinence chez la femme

 
Accueil informations sur l'incontinence

Notez cet article :   Réseaux sociaux :
  • Note moyenne : 4.80/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne: 4.8/5 (10 votes)

 
 
 
 
Article rédigé par le docteur M. Dahan, urologue à Paris.
 


  Cet article ne remplace pas le diagnostic de votre médecin. Si vous souffrez d'incontinence, consultez votre médecin traitant ou un médecin spécialiste urologue ou gynécologue  

Date de dernière mise à jour : Février 2012

  > > Incontinence par imperiosite chez la femme  

 

 



pied page incontinence
Sphère-Santé © 2014 Nous contacterMentions légalesLiens utiles IncontinenceIncontinence : les solutionsIncontinence : les produitsForum incontinence
pied page incontinence