Incontinence - Sphère-Santé

Incontinence urinaire

    Mon compte       Contact  
  Incontinence et fuites urinaires
  Informations médicales  
 
incontinence puce rouge
 
 
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
 
 
 
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
 
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
incontinence puce rouge
 
     

  Questions aux médecins  
   
     

  Incontinence : le forum  
   
     

  Le comité scientifique  
   
     

  Divers  
   
   
     

Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON

Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Le site est certifiée HONcode pour sa rubrique information et son espace de dialogue.

 


 

 
 
 
   

Incontinence urinaire : définition

L'incontinence urinaire se définit par une perte accidentelle ou involontaire d'urine. L'ensemble des spécialistes s'entendent pour évaluer à plus de 3 millions en France le nombre de personnes sujettes à des épisodes d'incontinence urinaire.

L'incontinence urinaire est définie par toute fuite involontaire d’urine dont se plaint le ou la patiente et dont l’origine est souvent multifactorielle.

On distingue classiquement 3 formes d’incontinence urinaire :

  • l'incontinence urinaire d’effort caractérisée par une fuite involontaire d’urine, par l'urètre (le méat urétral), survenant à l’occasion d’un effort physique, à la toux et aux éternuements. Il s’agit d’une fuite en jet, peu abondante, de survenue brutale au moment d’un effort, le plus souvent en position debout, sans sensation de besoin préalable.
  • l’incontinence urinaire par urgences mictionnelles  caractérisée par une fuite involontaire d’urine, accompagnée ou immédiatement précédée d’un besoin urgent et irrépressible d’uriner aboutissant à une miction ne pouvant être différée et retenue. La terminologie d’incontinence par impériosités ou incontinence par hyperactivité vésicale peut aussi être utilisée.
  • l’incontinence urinaire mixte combine les deux types d’incontinence prédéfinie

Les 3/4 des personnes souffrant de fuites urinaires ou d'incontinence urinaire sont des femmes. Vous pouvez retrouver la prévalence dans notre article abordant l'incontinence urinaire en chiffres.

  Interview réalisée à Compiègne grâce au docteur Franck Moulinier, chirurgien urologue.

Les études montrent que peu de personnes sont prises en charge alors même que des traitements existent. La gêne ou la fatalité des sujets face à l'incontinence urinaire les empêchent de consulter. Les personnes ne souffrant d'aucun trouble vident leur vessie entre 4 et 8 fois par cycle de 24 heures alors que certaines personnes souffrant d'incontinence urinaire vont devoir uriner plusieurs fois durant la nuit ou subir des fuites d'urines lors de certaines activités voire ne pas pouvoir se retenir en attendant d'aller aux toilettes.

Notre rubrique d'information a pour but de vous apporter une information vous permettant de connaître les causes de l'incontinence urinaire, les types d'incontinence ainsi que les différents traitements disponibles

"L’incontinence urinaire est définie comme une perte involontaire d’urine nécessitant ou non le port de protections. Schématiquement les pertes d’urines peuvent être liées à l’effort  (toux,  rire, port de charge), on parle alors d’incontinence urinaire d’effort. Elles peuvent à contrario survenir spontanément en dehors de tout effort (lors du contact avec l’eau par exemple) on parle alors d’incontinence par impériosités. Ces deux types d’incontinence urinaire (à l’effort et par impériosités) peuvent coexister, on parle alors d’incontinence urinaire mixte. (...) L’incontinence urinaire féminine est une pathologie encore un peu tabou et les patientes mettent quelquefois plusieurs mois voire années avant d’oser en parler à leur médecin traitant. Celui-ci est le plus souvent à même de déterminer le type d’incontinence dont souffre la patiente, de prescrire les premiers examens de débrouillage, ou de débuter un traitement. "

Extrait de l'interview du Docteur Moulinier Chirurgien Urologue à Compiègne.
Découvrez l'interview dans son intégralité

Allez plus loin :

 
Accueil informations sur l'incontinence

Notez cet article :

 

Réseaux sociaux :

  • Note moyenne : 4.00/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne: 4/5 (26 votes)

 
 
 
 
Article rédigé par le docteur M. Dahan, urologue à Paris.
 


  Cet article ne remplace pas le diagnostic de votre médecin. Si vous souffrez d'incontinence, consultez votre médecin traitant ou un médecin spécialiste urologue ou gynécologue  

Date de dernière mise à jour : Février 2012

  > > Incontinence urinaire  


pied page incontinence
Sphère-Santé © 2014 Nous contacterMentions légalesLiens utiles IncontinenceIncontinence : les solutionsIncontinence : les produitsForum incontinence
pied page incontinence